Mon retour aux États-Unis était meilleur que le voyage aller vers Nice, je dirais même le meilleur long vol de ma vie, et c’est grâce aux Allemands que je peux le dire. D’abord, l’aéroport de Munich était très propre. Après avoir dû éviter le caca de chiens et les cigarettes dans les rues de Nice, la propreté de l’aéroport m’avait bien plu. De plus, j’avais une place côté couloir pour les dix heures du voyage. C’était un miracle ! D’habitude, surtout pendant les longs vols, je me trouve au milieu : entre le couple de gros qui ne veut pas s’asseoir côte à côte parce que chacun prend plus d’un siège, ou entre la femme avec son chien et l’homme qui a mis trop d’Eau de Cologne, ou bien entre la femme qui a son bébé sur les genoux et la femme enceinte (toutes ces histoires sont vraies, je le jure). Cette dernière situation s’est passée pendant mon vol de 15 heures du Texas à Dubaï l’été dernier et ça a été impossible d’aller aux toilettes. Une autre fois après être allée aux toilettes, je suis restée debout pendant une heure parce que je ne voulait pas retourner à ma place.

Mais ce vol-ci était merveilleux. Je pouvais m’étirer les jambes dans le couloir, je pouvais prendre mon ordinateur dans mon sac au-dessus, et je pouvais dormir confortablement en me penchant un peu. Et, après le dîner, tous les passagers ont eu du chocolat allemand. C’est peut-être la vraie raison de ma bonne humeur, mais c’était quand même absolument délicieux.

NUVO-Magazine-2013-07-3-Boeing-787-8-front-816x544

Advertisements