Le nombre de formulaires que j’ai dû remplir pour étudier à l’École Polytechnique (l’X) cet automne est vraiment incroyable. Je comprends qu’il est nécessaire de fournir mes dossiers universitaires, ma lettre d’admission, et les détails de ma famille, mais mon extrait de naissance traduit en français ? Vraiment ? Il faut avoir non seulement une traduction certifiée (et trois copies, naturellement), mais aussi l’original anglais ! Il fallait demander à la mairie de Philadelphie, ma ville de naissance, de fournir un « nouveau original ». C’est comme ci mon passeport et ma carte d’identification ne signifiaient rien. Et je dois fournir tous ces documents après avoir déjà reçu mon visa de long séjour. Donc je peux rester dans le pays pendant six mois, mais il faut vérifier mon identité d’une façon plus rigoureuse avant de pouvoir habiter au campus. Si j’avais voulu y entrer illégalement, ces documents m’embêteraient certainement. Elle est vraiment très logique, cette méthode française.

Il faut aussi fournir mille photos d’identité : quelques copies pour le bureau de logement, le bureau de sécurité, la banque sur le campus, le docteur, et le chien du campus. Le chien, c’est pour rigoler, mais je ne serais pas étonnée si c’était nécessaire. Est-ce qu’ils n’ont jamais appris à partager ? Je croyais qu’après avoir reçu ma carte d’étudiant à l’X tout serait fini, mais il me semble que tout le monde veut vérifier que je peux suivre correctement les instructions pour les photos d’identités françaises. Peut-être on s’attend à ce que je devienne criminelle en violant une loi idiote : il est interdit d’appeler un cochon « Napoléon », de porter des pantalons (pour les femmes), ou de bloquer le chemin d’un homme qui porte des oignons. Il est aussi vrai qu’un cendrier est considéré comme une arme fatale et qu’il est interdit d’embrasser sur la voie ferrée au cas où on serait trop distrait pour entendre un train qui vient. Je ne rigole pas.

Ma lettre d’admission m’informe aussi que les étudiants internationaux reçoivent les draps seulement pour le premier mois. Après je dois m’en fournir. C’est difficile de croire que les draps sont si importants qu’il faut les rendre dès que possible. Qu’est-ce qu’on peut faire avec une collection de draps ? Peut-être il y a beaucoup de soirées à thème grec pendant lesquelles les étudiants peuvent louer les draps pour créer une toge. C’est vraiment l’explication la plus logique, je crois.

Bienvenu en France !

Advertisements